Bientôt un tramway à l’île Maurice

Bientôt un tramway à l’île Maurice

L’île Maurice a commencé, en septembre 2017, le plus grand chantier de son histoire à savoir la construction d’une ligne ferroviaire(un tramway) : Le Métro Express.

L’accord de la construction a été signé lundi 31 juillet 2017, entre le gouvernement mauricien et l’entreprise indienne Larsen and Toubro. Le projet coûtera 560 millions de dollars et sera financée par le gouvernement indien.

Une première livraison de 13 kilomètres reliant la capitale, Port- Louis à Rose Hill est attendue en septembre 2019. Ce moyen de transport reliera les cinq villes du pays, Curepipe, Vacoas, Quatre-Bornes, Rose-Hill, et Port-Louis, sur un tracé de 26 kilomètres. La deuxième livraison jusqu’à la ville de Curepipe sera inaugurée en 2021. Le tracé du Métro Express aura 19 stations. Les 18 trains seront fabriqués par une société espagnole : CAF.

30% des voyageurs utiliseront le Métro express

Le ministère des infrastructures publiques et du transport a projeté une utilisation de 30% par les voyageurs mauriciens soit 53 800 par jour mais la disposition maximum sera de 160 000 par jour dans les deux directions. Selon le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, le métro Express aidera l’Île Maurice à passer à un nouveau stade économique. Ce système de transport sera une solution pour soulager la circulation routière. Ce tramway est considéré un projet visant à moderniser l’économie de l’Île Maurice.

Le métro, un projet qui date

Cette construction avait été envisagée depuis 1987. Le projet a fait l’objet de plusieurs études de faisabilité mais n’a pas été achevée à cause de son coût exorbitant et des incertitudes sur son potentiel économique pour l’Île Maurice.  La construction allait être lancée par l’ancien gouvernement avant les élections générales de décembre 2014 mais il a été abandonné par le gouvernement car jugé trop coûteux.

En 2017, le gouvernement actuel a commencé la construction à la suite de l’aide financière du gouvernement indien accordé en 2016. L’Inde a fait don de 275 millions de dollars à l’Île Maurice pour le projet.

Le reste du montant pour le financement sera tiré d’une ligne de crédit de 500 millions de dollars négociée avec New Delhi, payable sur une vingtaine d’années à un taux d’intérêt fixe de 1,8%.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 10 =