La canne à sucre de l'île Maurice

La canne à sucre de l'île Maurice

La canne à sucre fait partie intégrante de l’histoire et du développement de l’île Maurice. L’économie de l’île Maurice a longtemps été tenue par l’exportation de sucre. La canne à sucre est actuellement cultivée sur 90% des terres de l’île Maurice. Introduit par les Néerlandais, cultivé par les Français et les Britanniques, la canne à sucre a fait de l’industrie sucrière de l’Île Maurice sa première source de revenus pendant longtemps.

L’aventure du sucre

Dans le nord-ouest de l’île Maurice, l’Aventure du sucre, une ancienne usine sucrière est transformée en musée interactif dédié à l’histoire de la canne à sucre.  Les grands moments de culture sucrière sont méthodiquement retracés dans l’usine. En commençant par l’introduction de la canne à sucre par les Néerlandais au 17e siècle, en passant par l’économie esclavagiste développée par les Français au 18e siècle. Ensuite les Britanniques, on fait venir les travailleurs engagés d’inde, un système qui était proche de l’esclavage.

L’exportation

Approximativement, 600 000 tonnes de sucre sont produites par année à l’île Maurice. 89% de la production annuelle est exportée vers l’Union européenne. 11% est consommé par les mauriciens. Le succès de l’industrie sucrière de l’île Maurice est principalement grâce aux accords de commerce entre le Royaume uni et l’Union européenne. Grace, aux revenus stables des exportations de la canne à sucre, l’économie mauricienne a pu se diversifier. Il y a une croissance rapide dans le secteur touristique, le secteur financier, les industries manufacturières ainsi que la technologie.

La saison de récolte de la canne à sucre

La saison de récolte de la canne à sucre à l’Île Maurice commence en juin se termine en de décembre. Avec le temps et le développement, les travaux manuels pour la récolte ont été remplacés par des machines. Ces machines spécialisées coupent et nettoient automatiquement les cannes et les chargent directement dans les camions.